• Scrib

Développement personnel : kezako ?

Pour échapper à Freud ou Lacan, les années soixante ont vu débarquer des tas de courants - venus pour beaucoup d'outre-atlantique comme le "rebirth" (renaître) - pour permettre aux gens de se sentir mieux sans être pointés du doigt et surtout de manière holistique.

Ces outils de "développement personnel" se sont multipliés, et il devient très difficile, devant le vaste choix de s'y retrouver pour qui veut changer, devenir meilleur, atteindre des objectifs de bien-être ou de mieux être et par là-même améliorer sa vie et ses rapports aux autres.

Cette catégorie "développement personnel" abordera au fil du temps ces méthodes. Lors de ma formation de sophrologue Caycédienne à laquelle j'ai ajouté un module "hypnose", j'ai étudié plusieurs de ces courants et notamment celui de Wilhelm Reich pour lequel je consacrerai un post sur certaines de ses recherches et plus particulièrement "l'énergie orgonale" et ses accumulateurs d'orgone qui m'avait bien amusée.


D'autres, comme :

* Carl Gustav Jung, psychiatre, à l'origine du développement personnel avec la psychologie analytique. Il est aussi l'auteur de "Métamorphose de l'âme et ses symboles" que j'ai lu plusieurs fois.

* Eric Berne, à l'origine de l'analyse transactionnelle,

* les courants "positifs" : méthode Coué, psychologie positive, pouvoir de la pensée,

* les méthodes New Age,

* l'hypnose Ericksonienne et son action sur les angoisses, les dépendances, les troubles dépressifs,

* La PNL. John Grinder et son ouvrage "Structure of magic" premier livre paru sur la Programmation Neuro-Linguistique (ensemble d'outils de communication et de manipulation pour les moins intègres d'entre-nous.


Et ce n'est que le début. Je ne peux pas tous les citer mais on peut dire que ces hommes sont un peu les pères de ce qui se fait aujourd'hui.



0 commentaire

Posts récents

Voir tout