• Scrib

Bisphénol A, tous contaminés ?

Le BPA (Bisphénol A) serait un perturbateur endocrinien* présent dans les plastiques alimentaires (bonbonnes d’eau, intérieur des boites de conserves, des canettes, etc) ou non alimentaires (DVD, verres de lunettes, prises et interrupteurs électriques, papiers thermiques (tickets de caisse), etc)..

Le danger du BPA résiderait dans sa capacité à migrer de ses contenants vers l’aliment ou la boisson directement en contact, et que l'on ingère et d'autant plus s'il est chauffé (bonbonnes d'eau stockées au soleil par exemple), boites de conserve chauffées directement sur des plaques électriques comme le font certains ouvriers du BTP.

*le système endocrinien est le réseau de glandes, d'hormones et de récepteurs qui régule les différentes fonctions de notre corps, dont le métabolisme, le système immunitaire, notre comportement, notre croissance et notre développement depuis l’enfance. C'est dire si c'est important.

En 2010 des études américaines ont démontré que les doses résiduelles de BPA étaient supérieures chez les personnes manipulant des papiers thermiques (caissiers/caissières), que celles de la population générale et durant un temps nous avons pu voir ces employé(e)s avec des gants. En 2015, l'EFSA s'est fondée sur plus de 800 études scientifiques pour pour conclure à la non-dangerosité du BPA aux niveaux actuels d'exposition (indique le site "le B.A.-BA du Bisphénol). Un avis unanimement partagé par d'autres agences sanitaires à travers le monde : la FDA1 aux Etats-Unis (2014), la BfR2 en Allemagne (2015) ou Santé Canada3 au Canada (2012), parmi d'autres ; ajoute-t-il. Ce même site nie donc farouchement toute incidence sur la santé du bisphénol A et va même jusqu'à dire que les effets hormonaux du BPA sont 100.000 fois plus faibles que l'oestrogène produite naturellement par le corps des femmes. C'est dire s'ils sont sûrs de ce qu'ils avancent. Sur ce même site on peut lire : Informations fournies par le groupe Polycarbonate (PC) de Bisphénol A (BPA) de PlasticsEurope (26juin 2017).

Moi, ce que j'en dis, c'est méfiance... le maître mot des articles de ce site. L'AFSA et les autres agences sanitaires "ont lu" des études, faites par qui ? Financées par qui ? Interprétées comment ?

Entreposez vos bonbonnes d'eau à l'abri de la lumière et de la chaleur, privilégiez les conserves en bocaux, manipulez le moins possible vos tickets de caisse. Pour le reste essayez ne ne pas sombrer dans la paranoïa.

0 commentaire